Pour un enfant

La prise en charge des enfants nécessite que l’on s’adapte à leur âge et à leur modalité d’expression. Le jeu, le dessin, le modelage font partie de son langage et lui permettent de nous faire part de son monde interne, de ce qui l’anime ou le préoccupe.

Les premiers entretiens

Le premier entretien se fait en général en présence des seuls parents qui expliquent ce qui les amènent à consulter pour leur enfant, parle de lui, de la famille voire des difficultés auxquelles ils sont eux-mêmes confrontés.

Ce n’est qu’à la deuxième consultation que je reçois l’enfant avec les parents ou l’un d’eux.
Personnages, animaux, papier-crayon, pâte à modeler, éléments de construction sont là pour qu’il puisse s’exprimer à sa manière.

Nous menons ensuite un cycle de quelques consultations en alternant la présence des uns et des autres jusqu’à y voir plus clair sur la situation et pouvoir évaluer s’il est utile de poursuivre ou pas, et selon quelle modalité au regard des difficultés perçues (consultation thérapeutique ou psychothérapie).

Dans certains cas ces premières consultations suffisent pour comprendre ce qui fait obstacle et relancer la dynamique familiale.

La consultation thérapeutique

Les consultations se poursuivent sur le même mode que les premiers entretiens.

Les parents demeurent très présents dans ces consultations et c’est en fait la famille qui vient se questionner autour d’une problématique. L’enfant a besoin que des mots soient mis sur ce qui le concerne car même si ce n’est pas énoncé, il ressent inconsciemment les choses.

La psychothérapie d’enfant

Dans le cadre d’une psychothérapie je reçois l’enfant seul pour des séances régulières, en général à un rythme hebdomadaire et à un horaire fixe.  

Au gré des séances, l’enfant livre son quotidien, son monde imaginaire, ses conflits intérieurs, ses émotions. Ce peut être par la parole mais aussi par les autres moyens mis à sa disposition. Il bouge, joue, met en situation des personnages, s’immobilise, dessine… met en scène ce qui le préoccupe psychiquement  Toutes ces manifestations et ces productions sont « parlantes » et signifiantes. Il me revient alors de mettre des mots sur ce qu’il exprime.

Je rencontre régulièrement les parents pour les tenir informés de l’avancement de la psychothérapie, des évolutions notables, et pour échanger avec eux autour du quotidien de l’enfant, des évènements ou des changements qu’il leur semble important de me signaler. Par contre, je ne leur dévoile pas ce que l’enfant me confie à moins que nous ayons décidé avec lui d’en parler à ses parents.